Bayonne

Un grand Caricaturiste du Pays Basque

Jean Duverdier est un dessinateur caricaturiste, illustrateur, dessinateur né à Bayonne en 1958 et créateur de la mascotte de la fête de cette ville à savoir le roi Léon. Traiter l’actualité et les autres faits anodins qui occupent notre quotidien de manière satirique voilà le crédo de ce bayonnais très attaché au principe de la liberté d’expression. Ce personnage atypique qui s’arme de son crayon et nous essaye de nous présenter de manière ludique des choses qui sont pour la plupart hideuse fait partie de ses gens incompris mais qu’on aimerait voir chaque jour pour leur sympathie et leur inspiration comique. Jean Duverdier fait de son art un sacerdoce un moyen de dénonciation de révélation qu’il exprime en noir et blanc, en dessin satirique ou humoristique afin qu’il soit accessible à tout le monde. De l’actualité politique aux people en passant par l’économie la diplomatie, les dessins satiriques de ce bayonnais passionné ne vous laisseront pas indifférent zoom sur ces comiques de l’ombre.

Qui est Jean Duverdier ?

Comme dans les plus belles histoires, tout commence dans la ville des lumières Paris. Dès le bas âge, Jean Duverdier manifeste une grande passion pour l’art graphique et commence à dessiner, et avait une admiration pour le dessin animé cow boy Lucky Luke. Un peu plus tard dans sa vie, il penche vers le dessin d'humour, avec comme référence les traits de Dubouillon, Sempé, Chaval, Reiser et Mordillo. Allant dans ce sens, Jean Duverdier pour donner forme à sa passion qui est le dessin intègre l'école Penninghen. Cet établissement sis la rue du Dragon est connu comme étant un haut lieu de création qui a vu passer quelques grands noms du dessin satirique mais aussi de la création artistique. Ainsi Jean Duverdier raconte : « Penninghen, ça m'a recadré dans mon dessin, ça m'a aussi permis de comprendre ce que je dessinais. Et puis ça m'a ouvert sur des tas de choses... » A l’époque où le créateur du roi Léon prenait ses cours de dessin, il n'y avait des logiciels comme PAO, Macintosh ni Photoshop, ainsi il estime: « On avait beaucoup de cours de croquis de nu, qui est un exercice difficile, des cours d'illustration ou comment réaliser des affiches. Après le diplôme, on venait nous chercher pour travailler, des agences de pub surtout... ». Ainsi Jean ne finit pas son cursus et quitte l’école il bourlingue un peu partout dans le sud de la France en vivant de son art ainsi que de la musique. Finalement à 25 ans il intègre le quotidien La république et travaille au niveau de la presse d’illustration commence alors une riche et belle carrière.

La carrière de Jean Duverdier

Après toutes ses expérience et toujours armé de son crayon, Jean Duverdier va enfin s’adonner à l’art qui lui plait réellement et qui est la caricature. Ainsi ce style de dessin à la fois satirique et simple à comprendre est pour Jean Duverdier un puissant moyen de communication qui à la fois fait rire et prendre conscience et n’épargne aucune classe d’âge aucune origine et à chacun sa compréhension. Ainsi avec son crayon aucun domaine n’est laissé en rade avec toujours un accent humoristique et satirique. Allant dans ce sens, Jean Duverdier passe en revue l’actualité avec la crise en Syrie, les attentats, la crise des migrants mais son approche reste somme toute originale loin des analyses et illustrations politiquement correcte des journaux comme le monde ou encore le Figaro, il se laisse plutôt aller à un délire qui a de quoi amuser mais aussi faire voir de manière effarante l’envers de la médaille. Notre dessinateur ne perd pas de vu le caractère publique de l’information et par ses caricatures on ressent une sorte de dévoilement des arcanes et autres stratégies mises en place par ceux qui dirigent le monde pour nous contraindre ou encore amadouer. Mais le but de Jean Duverdier ne s’arrête pas à la dénonciation puis qu’à travers ses caricatures il appelle le commun des mortels à prendre de la hauteur pour s’exprimer plus librement et pouvoir rie de sujet tabou concernant les mœurs ou la religion. En effet pour lui le tabou est liberticide. En outre, il est important de souligner qu’à travers ces différents caricatures et œuvres il essaye d’apporter un peu d’humanisme dans un monde déchiré par les guerres crises économique attentat bref par la bêtise humaine. Les politiciens et leur discours ainsi que chamaillerie ne sont pas en reste puisqu’avec le crayon de Jean Duverdier tout devient risible.

Jean Duverdier le roi Leon et la fête de Bayonne

A côté de son parcours atypique et de ses dessins humoristiques, Jean Duverdier est très connu du fait de la mascotte de u festival de Bayonne à savoir le roi Léon conçu il y a de cela 28 ans. Allant dans ce sens, le roi Léon symbolisé par un bonhomme joufflu à l’air naif comme pour lancer un pic au Monarque amuse les grands comme les plus petits. Ainsi chaque année depuis 28 ans du haut du balcon de la mairie la mascotte conçu par Jean ouvres les festivités de la ville de Bayonne.

Bibliographie de Jean Duverdier

Jean Duverdier est un caricaturiste dans l’âme et il fait profiter de son art à un large public de divers horizon. Allant dans ce sens, il a une bibliographie riche d’une dizaine de publication publié à différentes éditions. Dans ces œuvres on remarque une grande satire qui n’épargne pas les tenants du pouvoir et leurs déboires c’est dans cette optique que la collection roi Léon est l’une de ses œuvres les plus célèbres. En outre, il y a eh Toro, le roi Léon au pays Basques ou encore l’esprit de Marseille Y a toro et toro etc.